Après 18 mois d’abstinence, retour sur scène à Saint Mathurin !

Il y a 18 mois, j’avais décidé d’arrêter les concerts. Alors pourquoi suis-je remonté sur scène hier ? Parce que c’était la journée des artisans à Saint Mathurin, la commune où j’habite en Vendée. Et pendant que je prépare mon album, je me sens l’âme d’un véritable artisan : de l’écriture à la diffusion, je peaufine chaque chanson. J’apprends chaque jour grâce aux autres artisans qui m’accompagnent dans cette aventure, et nous produisons tous ensemble un album fait avec les mains et avec le cœur :). J’étais donc heureux de partager 3 chansons avec les Mathurinois lors de cette journée.

 Objectif principal : faire plaisir

Pour cette journée, je voulais jouer mes chansons comme si j’étais en famille, à la maison, un simple guitare-voix sans artifice. Je voulais juste que tout le monde passe un moment sympa. J’ai donc tout préparé tranquillement, mais sérieusement. J’ai choisi des chansons simples et de circonstance : une chanson qui fait sourire, une chanson sur la naissance de ma fille, et une chanson sur des professionnels de Saint Mathurin. J’ai répété régulièrement pendant les semaines précédentes et j’ai refusé de me mettre la pression : chaque fois que je sentais une petite appréhension, je l’évacuais en me disant que le but était juste de faire plaisir.

 Premières sensations

Si j’ai réussi à évacuer la pression pendant toute la préparation, il y a quand même un moment où elle s’est imposée à moi. A partir de l’instant où le maire m’a annoncé au micro, le silence s’est fait dans la salle, et j’ai vu des paires d’yeux par dizaines scruter le moindre de mes gestes, et les oreilles qui vont avec attendaient le moindre son de ma part. Là, je l’ai sentie cette pression :).

Mais après quelques mots et quelques notes hésitantes, elle s’est transformée en énergie positive. J’ai vu les yeux captivés, les sourires sur les visages. Les mains qui frappent en rythme dès que je le demande… c’était gagné ! J’ai pris beaucoup de plaisir, car j’ai vu qu’il était partagé ! On peut le voir dans l’article paru sur le site de Saint Mathurin.

Après le concert, le moment de vérité

Pendant un concert, on sent si le public passe un bon moment. Et si on voit, comme hier, les visages du public, on sait même quelles personnes ont apprécié, et lesquelles se sont ennuyées J. Alors je n’ai pas été surpris quand l’organisateur de la journée est venu me dire qu’il avait été captivé par les histoires racontées ou quand un conseiller municipal est venu me proposer de jouer lors d’une prochaine animation. J’avais remarqué leurs expressions pendant le concert, et c’était bon signe.

En revanche, j’ai été plus surpris lorsqu’une commerçante s’est approchée : son visage avait affiché une neutralité parfaite pendant mes chansons. Alors que voulait-elle me dire ? Eh bien tout simplement que mon tabouret était super ! Elle voulait le même 😉 … on dit bien que l’important est de ne pas laisser indifférent, quelle que soit la  manière 😉 !

Bref, une belle journée, à renouveler au plus vite 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée, les champs obligatoires sont marqués d'un *