Comment faire 10 chansons avec… 11 histoires ?!

Ca fait quelques semaines maintenant que je vous en parle de ce nouvel album. Je le prépare avec soin et j’espère qu’il vous plaira ! Mais de quoi est-ce qu’il parle ? Quels sont les sujets des chansons ? Une chanson, c’est une histoire, et ça démarre toujours avec un fait marquant qui m’a donné envie de l’écrire. Voici les 11 histoires qui font les 10 chansons de l’album (NDLR : Vous êtes matheux ? Ne vous attardez pas sur cette phrase) !

1 – Vieille gamine

En 2005, j’ai commencé à passer chaque semaine quelques jours à Paris. Au début, je ne connaissais personne et les soirées pouvaient être longues. Mais une vieille gamine m’a pris par la main et m’a traîné sur son scooter pendant de nombreuses soirées. Cette chanson est un merci à tous ces amis qui vous apprennent, l’air de rien, à transformer chaque seconde en sourire.

2 – Je t’aime

Les couples me fascinent. Surtout ceux qui se tapent sur les nerfs. J’ai eu la chance d’observer quelques spécimens, et je suis toujours aussi surpris de voir la force avec laquelle ils s’acharnent à rester ensemble. Le présent leur dit de laisser tomber, mais l’habitude les incite à continuer, coûte que coûte, doute que doute.

3 – Dans les rayons du soleil

Alors qu’il avait 86 ans, mon grand-père m’a demandé d’écrire une chanson pour lui… enfin, plus précisément, une chanson à chanter pour ses obsèques ! J’ai écrit cette chanson, mais je ne le lui ai jamais dit. J’avais peur qu’il se laisse mourir ensuite. Ce n’était pas son genre, mais on ne sait jamais :). Bref, j’ai donc joué cette chanson une seule fois en public quelques mois plus tard. Ou peut-être quelques années ? Je ne sais plus, j’ai oublié la date car je n’aime pas trop ces anniversaires ;).

4 – Bouquets d’amertumes

Un matin, au petit déjeuner, j’ai reçu un SMS d’un vieil ami avec qui je n’avais plus de contact. La première phrase était polie, et la deuxième était un bon vieux reproche plein de sous-entendus qui signifiait en gros « Après tout ce que j’ai fait pour toi, vraiment, tu pourrais au moins prendre de mes nouvelles ». C’est comme recevoir un bouquet de plantes vénéneuses…

5 – Merci maman

On était trois enfants à la maison. Pour ma mère, c’était trois enfants à nourrir, à laver, à promener, à supporter tous les jours… même si elle nous passait quelques messages de temps en temps, je pense qu’aucun de nous trois ne se rendait compte de tout ce que ma mère faisait pour nous. Je crois que c’est le cas pour beaucoup de mamans. Quand je m’en suis rendu compte, beaucoup plus tard donc, j’ai voulu lui dire simplement : merci maman. Plus généralement, c’est une chanson d’amour pour toutes les mamans.

6 – Si nous allions dîner

Deux histoires s’entremêlent dans cette chanson : la première, c’est une rencontre avec Alice Dona dans un train. Je lui avais fait écouter ma chanson « Alice » et nous avions échangé quelques mots. Quelques semaines plus tard, j’ai profité de la Sainte Alice pour lui envoyer une autre chanson où je l’invitais à dîner. Avec le recul, je pense qu’elle a dû me prendre pour un grand malade ;).
J’ai gardé le refrain et j’ai modifié les couplets plus tard pour raconter la deuxième histoire : pour aller au lycée, je croisais systématiquement dans le bus une jeune femme blonde de mon quartier. Elle me plaisait, et tous les signaux indiquaient que c’était réciproque, mais je n’ai jamais trouvé le courage d’aller lui parler. Alors avec cette chanson, je l’invite enfin à dîner… 15 ans après !

7 – Candy

De l’école à l’université, au travail, dans les magasins… peu importe l’endroit ! Dans la vie, il y a toujours une Candy. Vous savez, cette fille si belle qu’elle a le monde à ses pieds. Avec les années, elle apprend à jouer de cette chance et à obtenir tout ce qu’elle veut.

8 – Le malentendu

J’ai toujours admiré ces personnes qui peuvent aborder des inconnus, discuter et rire avec n’importe qui avec une grande facilité. Pour moi, entrer en contact avec une personne que je ne connais pas a toujours été un exercice difficile. Je dis « exercice difficile » car je me refuse à dire « cauchemar », mais c’est quand même ce dernier mot auquel je pense en premier ;). On aurait dit pourtant que ce n’était qu’un jeu, avec des règles précises à suivre, mais je n’arrivais pas à y jouer correctement ! J’ai écrit cette chanson en 2009 en vue du Festival de Poupet, comme un exutoire. Et ça m’a vraiment du bien dire tout ce que j’avais sur le coeur à 2000 personnes d’un coup :).

9 – Escort girl à domicile

Après avoir subi comme la plupart des gens une traditionnelle et banale déception amoureuse, j’ai passé beaucoup de temps à observer les femmes et les hommes, les couples, leurs comportements. Je cherchais à comprendre ce qui m’avait échappé la première fois. J’y voyais beaucoup d’hypocrisie, et j’étais persuadé que ce système n’était pas fait pour moi. Alors j’ai cherché d’autres modèles, et j’ai imaginé un concept qui, sur le papier, avait tout pour me combler : une escort girl à domicile !

10 – My Baby Lou

Ma fille Lou est née en décembre 2011. A peine rentrés de la maternité avec l’euphorie et l’émotion propres aux jeunes parents, la tempête Joachim a sévi sur la Vendée. Je n’avais jamais connu des vents si féroces. Dans la maison, les bruits étaient si forts, si inquiétants que j’ai cru plusieurs fois que le toit allait s’envoler. Pourtant, Lou, dormait à poings fermés dans mes bras. C’était comme une bulle de tendresse. Je sentais sa respiration, sa chaleur, je regardais le moindre de ses mouvements avec émerveillement. C’est vers 2 heures du matin, cette nuit-là, qu’est née cette chanson.

Alors, est-ce qu’une de ces histoires vous rappelle quelque chose ? Est-ce que vous avez d’autres situations qui pourraient donner naissance à une chanson ? Dites-le moi en commentaire ci-dessous :).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée, les champs obligatoires sont marqués d'un *